Budget SEO : le coût des liens entrants

novembre 10, 2014
Thomas Groc

De nos jours, la veille est indispensable. Pour se remettre à jour, pour apprendre… souvent, on tombe sur des choses assez douteuses ou inutiles, mais il arrive que l’on tombe sur un article clair, qui arrive à vous parler. C’est le cas de cet article de SEOmoz sur le link building. Pour que vous aussi, non anglophones, puissiez en profiter pleinenement, je vous propose une traduction de cet article.

services-payperclick-optimized

Les liens gratuits, ça n’existe pas. Il s’agit du temps que vous avez passé à entrer en contact avec un partenaire potentiel, de l’argent utilisé pour tourner une vidéo virale, ou même du temps passé à penser à la meilleure façon de développer votre stratégie de link building.

Parler d’un investissement général en link building n’étant pas possible, on partira d’un cas hypothétique d’une petite entreprise, qui aurait 1500 €, ou 60 heures à dépenser. Ce qui ne signifie pas que l’on utilisera 1500 € en achat de liens, il s’agit juste d’avoir une perspective concrète, que l’on peut augmenter si on a un budget plus conséquent.

Le budget du Link Building est fixé
  • Existe-t-il une base de link building sur le site ?
  • Quel peut être le but raisonnable de cette entreprise ? Améliorer la confiance portée au nom de domaine, voire la longue traine ? Booster la position de certaines pages dans les SERP ?
  • Comment se défendent mes concurrents ? De combien de temps ai-je besoin pour les surpasser ?

Imaginons que l’on vous octroie du temps, ou de l’argent, pour bâtir une campagne de link building. c’est le genre d’occasion qu’il ne faut pas négliger, et qui n’arrive pas tous les jours. Il est donc très important d’investir cet argent à bon escient, sous peine de ne plus jamais avoir ce genre d’opportunité.

Mais alors, que faire avec cet argent ? Comme vous pouvez vous en douter, ce n’est pas une question qui a une réponse toute faite, et beaucoup de critères sont à envisager. Il existe différentes stratégies. Vous devrez, dans un premier temps, vous poser quelques questions, concernant le site qui bénéficiera du link building.

Link building : soumettre un site dans les annuaires

On pourrait investir 1500 € uniquement en s’inscrivant dans des annuaires, et ça ne prendrait pas plus de cinq heures. Mais les annuaires sont, la plupart du temps, peu fiables, et certains s’apparentent à du spam. Il y a mieux à faire.

Peu d’annuaires ont beaucoup de valeur en France, même les payants. Il existe des enrregistrements payants, avec une cotisation annuelle (la version américaine du Yahoo directory, la française n’étant plus accessible ni renouvelée).

Est-ce que ça veut dire que vous ne devriez pas utiliser d’annuaires ? Oui et non. En tout cas, il n’est pas nécessaire d’investir de l’argent pour s’y inscrire. Il traine, sur Internet, des listes d’annuaires et parfois même d’une bonne réputation. Il vaut mieux passer un peu de temps à dénicher ce genre d’informations et surtout, il faut s’armer d’un peu de courage pour aller au bout de ces procédures qui, si elles sont bien menées (descriptions uniques, tout ça) peuvent apporter une petite source de trafic et, surtout, pas mal de poids pour la page référencée.

Trouver les partenariats de qualité

C’est une technique qui peut ne pas vous coûter d’argent. En revanche, si vous voulez être efficace, elle nécessitera du temps. Vous pouvez sous traiter, ou employer quelqu’un pour faire des demandes à votre place, mais vous aurez besoin de donner accès à un récapitulatif simple et rapide des bonnes pratiques de référencement. Un petite fiche très synthétique fera parfaitement l’affaire.

Ainsi, vous éviterez de vous retrouver avec des partenaires spammeurs.

Mais si vous souhaitez investir, vous pourrez peut-être obtenir de meilleurs résultats, ou en tout cas les obtenir plus facilement. Il peut s’agir de réductions, de bons d’achats ou même de gadgets offerts contre un lien. C’est une pratique qui peut sembler un peu borderline, mais il n’y a rien de mal à offrir des échantillons pour susciter l’intérêt.

La pratique la plus compliquée de l’opération sera de mesurer les résultats. Vous pouvez le faire de plusieurs façons différentes. Vous pouvez utiliser des codes, que les utilisateurs auront à rentrer d’une façon ou d’une autre, envoyer vos visiteurs vers un mini site, ou une landing page, ou vous pouvez utiliser les fonctions avancées de Google Analytics pour analyser les retours, à long terme, de votre campagne.

C’est une technique qui peut s’appliquer à toutes les entreprises. Ce qui importe, c’est qu’une fois que vos efforts auront payé et que d’autres entreprises évalueront l’opportunité d’un partenariat avec vous, elles ne trouvent pas un site peu attractif, qui ne leur correspondent pas du tout, ou qui n’est pas terminé. Il faut à tout prix soigner votre apparence sur le web.

Acheter des liens : on oublie… enfin…

C’est une pratique dangereuse, clairement déconseillée par Google. Evidemment, si vous disposez d’un budget conséquent, il serait tentant de l’utiliser de cette façon. Une solution facile à mettre en place. Mais vaut-elle vraiment la peine ?

L’achat de lien n’est pas sécurisante, surtout si on souscrit auprès d’une agence spécialisée en la matière. Cela pourrait peut-être être un peu plus simple, mais il faut aimer les investisements à risque et, surtout, avertir vos clients de vos pratiques.

LinkBaiting/Marketing viral

Appellez ça comme vous voudrez, mais il s’agit d’attirer « naturellement » les gens à produire des liens vers une page souhaitée. Qu’il s’agisse d’un post de blog, d’une infographie, d’un widget, d’une page 404 drôle ou originale, d’un livre blanc… si c’est bien fait, il n’y a pas de meilleur investissement.

Il y a énormément d’opérations de ce genre qui ont brillamment fonctionné, sans nécessiter un investissement de 1500 €. Une bonne petite vidéo, un scénario intelligent et quelques heures de tournage ont récemment donné naissance à ce hoax bien pensé qui a créé un buzz assez rapidement.

N’hésitez pas à mettre en place ce genre de pratiques, quelque soit votre domaine. Si vous avez une idée géniale, c’est là dedans qu’il faudra investir. Il vous suffit d’avoir des connaissances en webmarketing et un bon instinct pour mettre en place ce genre de solution.

Reporter vos résultats

Il s’agit peut-être du point le plus important, sous réserve évidemment que ce qui précède ait été exécuté avec succès. Gardez l’oeil sur le trafic de votre site, faites attention aux hausses et à ce qui les a provoqué (ou inversement).

No comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>